Contenu

La Pointe Helbronner

Dans ses débuts d’alpiniste, sur la suggestion de Joseph Vallot, Paul Helbronner, alors jeune alpiniste, avait été placer un cairn sur une pointe isolée et anonyme du massif du Mont-Blanc, située sur la frontière entre la France et l’Italie, à 3462m d’altitude.

Une quarantaine d’années plus tard, pour honorer ses travaux, l’Académie des Sciences, au sein de laquelle il avait été élu en 1927, a décidé de lui donner son nom.

Bien des années après, cette pointe a servi d’appui au télécabine joignant Chamonix à Courmayeur par l’Aiguille du Midi.

Elle est désormais très connue, et fréquentée chaque année par des milliers d’alpinistes et de touristes.

Depuis 2013, les Italiens ont effectué de très importants travaux pour en moderniser l’accès (plus de 150 millions d’Euros). Ces travaux se sont terminés en mai 2015.

Fin mai 2015, le nouveau téléphérique de Courmayeur à la Punta Helbronner a été mis en service, avec une inauguration fin juin par le Premier Ministre Italien.

Le lien suivant permet de découvrir ce nouveau téléphérique : http://www.montebianco.com.

Le site apparaît en italien. Cliquer en haut sur Français pour la version française, puis visualiser les diverses rubriques, surtout Punta Helbronner, et la vidéo, accessible à partir de la page d’accueil en cliquant vers le bas à gauche.

Les Français (La Compagnie du Mont-Blanc) ont pris le relais, de façon bien plus modeste, pour moderniser la gare de départ de l’Aiguille du Midi (en cours) jusqu’en 2017, puis, à partir de mi-2016, la station d’arrivée des navettes à la Pointe Helbronner .

Les travaux de la Pointe Helbronner côté italien
 Les aménagements de la Pointe Helbronner et de son accès, ainsi que des informations sur le déroulement des travaux.